La validation sociale des savoirs : autorité, preuve, vérité. Séminaire 2012-2013

Voici la feuille de route de mon séminaire à l’Ehess pour le 4e trimestre 2012

Tous les amateurs d’itinérance intellectuelle sont les bienvenus.

 

La validation sociale des savoirs : autorité, preuve, vérité

 Jeudi de 16 h à 18 h (INHA, Galerie Colbert, salle Pierre-Jean Mariette, 2 rue Vivienne ou 6 rue des Petits-Champs, 75002 Paris) du 8 novembre 2012 au 13 juin 2013. Accès : métro Bourse, Palais Royal ou Pyramides.

Un énoncé, un discours, un texte, une pratique entrent dans le champ des savoirs d’une société à partir du moment où ils sont investis de propriétés particulières, l’autorité, la vérité ou l’évidence de la preuve. Ces différents régimes de constitution et de validation des savoirs mobilisent à la fois des institutions et des acteurs, des pratiques spécifiques (la démonstration, la preuve expérimentale, l’authentification…) et des axiologies particulières (selon qu’il s’agit d’un savoir révélé, hérité de la tradition, légitimé par des instances de pouvoir, etc.).

Dans une perspective comparatiste et interdisciplinaire, le séminaire s’attachera à comprendre les processus de validation sociale des savoirs à travers des études de cas situées dans différents contextes historiques et culturels : l’écriture de l’histoire en Grèce ancienne, la construction de l’autorité intellectuelle et savante dans les sociétés antiques, l’établissement des textes dans la tradition de la philologie européenne, l’interprétation des canons scripturaires, la preuve expérimentale dans la science moderne. On s’appuiera aussi sur la lecture de certains textes théoriques, en particulier ceux de Michel Foucault et Paul Veyne sur les régimes de vérité.

Les premières séances du séminaire seront consacrées à une approche théorique et méthodologique sur l’histoire des savoirs.

 

Jeudi 8 Novembre. Savoir / savoirs.

 Jeudi 15 Novembre. Le practical turn dans l’histoire des savoirs : pratiques techniques, discursives, mentales et sociales.

 Jeudi 22 Novembre. Le spatial turn dans l’histoire des savoirs : qu’est-ce qu’un lieu de savoir ?

Jeudi 29 Novembre. Circulation, transmission, tradition des savoirs

Jeudi 6 Décembre. Le poète et le devin : formes d’autorité, discours de vérité en Grèce archaïque.

Jeudi 13 Décembre. Laïcisation de la mémoire, émergence du sujet de savoir :le passé humain et la « terre habitée » chez Hécatée de Milet

 Jeudi 20 Décembre. Cosmogonie et cosmologie : autorité et vérité des premiers « physiciens » en Grèce ancienne

 

 

Rendez-vous autour des Lieux de savoir (20 janvier 2012)

   Université PARIS DIDEROT Paris 7

       Institut des Humanités de Paris

      Séminaire « Réinventer les Humanités »

Vendredi 20 janvier 2012

15h-17h, salle Pierre Albouy

Paris VII, site Grands Moulins, bât. C, 6e étage

 

Pour une anthropologie historique des savoirs

Séminaire animé par

Christian Jacob, directeur d’études à l’EHESS, directeur de recherche au CNRS, directeur scientifique des Lieux de savoir (Albin Michel, vol. 1 2007, vol. 2 2011)

et

Aurélien Berra, maître de conférences à l’université Paris-Ouest (grec ancien, humanités numériques)

 

Peut-on concevoir une anthropologie des savoirs allant au-delà des barrières des disciplines, au-delà des clivages entre sciences et humanités, entre techniques et spiritualités ? Telle est la question au cœur du projet des Lieux de savoir, dont deux volumes ont été publiés par les éditions Albin Michel (2007 et 2011). Interdisciplinaire, comparatiste, cette entreprise tente de renouveler les questionnements et les approches portant sur les formes et les modalités du savoir humain, les gestes et les opérations qui les produisent et les transmettent, les supports matériels et les instruments qu’elles mobilisent.

Nous présenterons les hypothèses de travail à la base de ce projet, sa problématique d’ensemble.

Nous discuterons également quelques exemples précis, portant notamment sur la mise en forme graphique des savoirs et sur les opérations intellectuelles.

Nous ouvrirons enfin la réflexion sur les étapes à venir de ce travail collectif, auquel nous souhaitons donner une dimension nouvelle, sous la forme d’une édition numérique et d’une communauté de recherche ouverte.

Rendez-vous autour des Lieux de savoir (17 janvier 2012)

La Transmission des savoirs: pour une anthropologie historique

Conférence de Christian Jacob (Ehess / CNRS)

Mardi 17 Janvier 2012

18:30 – 20:30

Centre de Culture Scientifique, Technique et Industrielle en Poitou-Charente

Espace Mendès France, 1 Plan de la Cathédrale, 86000 Poitiers

Bibliotheca Alexandrina

Ismail Serageldin, directeur de la Bibliotheca Alexandrina, a posté un message sur le site web de la bibliothèque d’Alexandrie.

Ce site web étant actuellement inaccessible, comme la majeure partie des sites internet égyptiens, son message a été repris sur un ensemble de sites étrangers. Nous le reproduisons ci-dessous, d’après le site du National Geographic

To our friends around the world: The Events in Egypt

30 Jan 2011

The world has witnessed an unprecedented popular action in the streets of Egypt.  Led by Egypt’s youth, with their justified demands for more freedom, more democracy, lower prices for necessities and more employment opportunities.  These youths demanded immediate and far-reaching changes. This was met by violent conflicts with the police, who were routed.  The army was called in and was welcomed by the demonstrators, but initially their presence was more symbolic than active.  Events deteriorated as lawless bands of thugs, and maybe agents provocateurs, appeared and looting began.  The young people organized themselves into groups that directed traffic, protected neighborhoods and guarded public buildings of value such as the Egyptian Museum and the Library of Alexandria.  They are collaborating with the army.  This makeshift arrangement is in place until full public order returns.

The library is safe thanks to Egypt’s youth, whether they be the staff of the Library or the representatives of the demonstrators, who are joining us in guarding the building from potential vandals and looters.  I am there daily within the bounds of the curfew hours.   However, the Library will be closed to the public for the next few days until the curfew is lifted and events unfold towards an end to the lawlessness and a move towards the resolution of the political issues that triggered the demonstrations.

Ismail Serageldin
Librarian of Alexandria
Director of the Bibliotheca Alexandrina

Savoirs contre pauvreté

Ismail Serageldin, Directeur de la Bibliotheca Alexandrina, était professeur invité au Collège de France du 5 au 21 janvier sur la Chaire « Savoirs contre pauvreté » (précédemment « Chaire internationale »). Sa Leçon inaugurale portait sur le thème « Mobiliser le savoir pour éradiquer la faim ».

Cours et séminaires – Savoirs contre pauvreté – Ismail Serageldin – Collège de France

L’ensemble des cours peuvent être écoutés ici:

Audio / Vidéo – Savoirs contre pauvreté – Ismail Serageldin – Collège de France

Ismail Serageldin, est Diplômé de la Faculté des Ingénieurs de l’Université du Caire et a obtenu sa maîtrise et son Doctorat à l’Université de Harvard. Avant de rejoindre la Banque Mondiale, Ismail Serageldin agissait en qualité de conseiller en aménagement urbain et régional et enseignait aux universités du Caire et de Harvard. En 1972, il commence sa carrière à la Banque Mondiale où il occupe successivement un certain nombre de postes, entre autres : Économiste en éducation et ressources humaines, Chef de division pour l’Assistance Technique et les Études Spécialisées, et pour les projets urbains en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, Directeur des programmes en Afrique de l’Ouest, Directeur Pays pour l’Afrique centrale et occidentale, Directeur technique pour l’Afrique subsaharienne, Vice-président pour le Développement Environnemental et Social Durable, et ensuite, pour les programmes spéciaux. Il est actuellement Directeur de la Bibliothèque d’Alexandrie. Ismail Serageldin a toujours montré un engagement inébranlable pour le renforcement de la Science en faveur du développement.

Des livres, des voix


Les Lieux de savoir sont un voyage au long cours. Chaque auteur y contribue selon sa vision du projet ; certains lecteurs s’y plongeront dès la publication des volumes ; d’autres les découvriront sur des étagères publiques ou personnelles, sur les pages d’un site ou par les messages d’un réseau social. Ce sont évidemment des livres qui ont le temps de mûrir dans les bibliothèques et dans les esprits1.

Le projet fait néanmoins partie de l’actualité, au sens le plus courant et médiatique du terme. Si ce carnet recueille une partie des échos que la série a rencontrés et rencontre en ce moment, la réception de ces ouvrages collectifs ne se limite pas aux comptes rendus publiés. Elle est également faite de séminaires, de conférences et de présentations dans des colloques ou dans des librairies. Réactions, annonces et liens seront bienvenus : n’hésitez pas à signaler ici les événements de la vie des Lieux de savoir dont vous avez connaissance !

Sous la catégorie À écouter…, nous indiquons les programmes de radio qui accompagnent la parution des Mains de l’intellect. À ce jour, ce sont des émissions de France Culture et de France Inter, que vous pouvez écouter pendant un mois après leur diffusion à l’antenne. La radio est donc encore un lieu de savoir – parole d’internaute ! – et ce qui se dit n’est jamais exactement ce qui s’écrit.

Dans les deux premiers volumes, l’oreille a peut-être une présence plus discrète que l’œil et la main. En attendant que le troisième volume, qui sera consacré aux traditions et aux transmissions, insiste sur son rôle dans les pratiques savantes, pourquoi ne pas suivre le fil de l’oralité dans les Lieux de savoir ?


  1. L’histoire des savoirs est souvent celle de la « longue traîne » des productions culturelles (voir l’article publié par Chris Anderson en 2004 et cette mise en contexte de l’expression). []

Conférence « Pour une anthropologie historique des pratiques savantes »

La Société française pour l’histoire des sciences de l’homme a le plaisir d’annoncer la conférence que donnera Christian Jacob, directeur de recherche au CNRS et directeur d’études à l’EHESS, intitulée Pour une anthropologie historique des pratiques savantes.

La conférence aura lieu le vendredi 4 février 2011, de 17 à 18 heures à l’EHESS, dans l’amphithéâtre François Furet (105 Boulevard Raspail, 75006 Paris, métro Notre-Dame des Champs).

Quatre choses à savoir sur les Lieux de savoir

En librairie le 5 janvier 2011

Le volume 2 des Lieux de savoir est aujourd’hui en librairie…  Joie et soulagement d’être arrivé au terme d’un long périple, grande gratitude pour la maison d’édition qui a transformé le rêve en réalité, immense reconnaissance et amitié pour tous les auteurs qui ont accepté de partager le voyage et apporté leurs savoirs, leurs idées, leur talent à ce livre-fleuve…


Le site web Le choix des bibliothécaires est le rendez-vous de tous ceux qui aiment les livres et les font vivre, en particulier les bibliothécaires qui les conservent pour mieux les partager.

Je leur suis reconnaissant d’avoir choisi les Lieux de savoir et de m’avoir invité à répondre à cinq questions lapidaires, qui sont comme des tags affectifs et informels que j’aimerais voir attachés au livre.

Voici quatre de mes réponses:


Quel est le thème central de ce livre ?
L’aventure des savoirs humains, qui relient la main et l’esprit, la pensée, les signes et la matière. La beauté des gestes de la main qui fabrique et écrit, la mélodie de la voix qui chante, l’intelligence des textes et des images, les milles figures de l’imagination, de la mémoire, du raisonnement, dans le pluriel des cultures et au fil de l’histoire.

Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
« Savoir, c’est voyager (…) : le voyage figure la mise en mouvement de la pensée, que les plus mortelles contraintes ne parviennent jamais à paralyser complètement » (Jean-Louis Fabiani).

Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Un long mix ambiant entrecroisant : quelques Cantates de Jean-Sébastien Bach ; On Land de Brian Eno ; tous les disques d’ECM ; « Magnificent » de U2 ; « Echoes » et « Comfortably Numb » de Pink Floyd ; un raga de nuit avec le sarangi de Ram Narayan.

Qu’aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Un rêve qui devient réalité tout en restant une utopie ; l’amour des voyages et des rencontres ; un émerveillement qui se transforme en questionnement ; l’art du braconnage ; le jeu de saute-mouton par-dessus toutes les clôtures disciplinaires ; une conviction humaniste forte sur la beauté et la profondeur des cultures humaines, dans leur inépuisable inventivité comme dans leur unité fondamentale.

Les Lieux de savoir à l’exposition Logotopia (Montréal)


La Grande Bibliothèque de Montréal présente actuellement une exposition intitulée « Logotopia – La bibliothèque au confluent de l’architecture, de l’art et de l’imaginaire ».


Le blog Trouvailles (Exploration de Bibliothèques et Archives nationales du Québec) en offre une description ici.


L’exposition déroule notamment un « parcours tabulaire » : une longue table traversant la grande salle d’exposition, réceptacle où sont disposés différents livres par sphères récurrentes. Voici quelques livres mis à la disposition des visiteurs: 


 Lieux de savoir / sous la direction de Christian Jacob – Paris : Albin Michel, 2007

 Bibliothèque et Archives nationales du Québec : un siècle d’histoire / Denis Goulet – Montréal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Fides,2009 

 Logotopia : The Library in Architecture, Art and the Imagination/ édité par Sascha Hastings et Esther E. Shipman – Cambridge (Ontario : Cambridge Galleries, 2008 

 Tous ces livres sont à toi! : de l’Oeuvre des bons livres à la Grande Bibliothèque 1884-2005 : exposition inaugurale de la Grande bibliothèque – Montréal : Bibliothèque nationale, Québec, 2005

 La Bibliothèque de « Ces Messieurs » : le livre chez les Sulpiciens en Nouvelle-France / Michel Brisebois et Julie Roy – Montréal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2007

 Catalogue de la bibliothèque personnelle de Gaston Miron / répertoire bibliographique et présentation de Marie-Andrée Beaudet – Montréal] : CRILCQ, Université de Montréal, 2009

 Google et le nouveau monde / Bruno Racine – Paris : Plon, 2010